Sunday, December 21, 2008

Disturbances are destroyed.

1st Instruction to Salvation
1.0 Purpose
1.1 Disturbances are destroyed.
1.2 Fortune is attained.
1.3 Wealth is gained.

2.0 Scope

2.1. Destroys the spreading darkness of Sin.

3.0 Method
3.1 Having dressed in white; and seated on a white base, facing towards the east, one lac chants be completed with adoration of the Riddhi and Mantra syllables 108 times everyday in pure phases.

4.0 Resources
1st Yantra, Mantra and Riddhi, White base and White dress

La photo
Tous les dieux s’inclinent avec la dévotion profonde aux pieds (du lotus) du Lord Ādinātha. Āchārya Mānatunga est assis près de pieds du Ādinātha, les mains fermées, chantant l’adoration. Les dévoués qui se protègent du Lord vont sans doute traverser la mer de ce monde.
Shloka
BHAKTAMAR-PRANATA-MAULI MANI- PRABHANA-
MUDDYOTAKAM - DALITA - PĀPA- TAMO-VITĀNAM
SAMYAK-PRANAMYA JINAPĀDA-YUGAM-YUGĀDĀ-
VĀLAMBANAM BHAVAJALÉ PATATĀM JANĀNĀM


Meaning
Oh! The mankind and all creatures are helplessly sinking into the ocean of worldly attachments…!
Who can be the savior, and save them from sinking?
We are all engrossed in the darkness of sins and ignorance. What can absolve them; within no time?
While the deities with their gem-clad crowns on their heads offer their prayers and bow down, the bright and dazzling rays of gems spread all over.
What can brighten even such rays?
There is only one answer: Jina-Pada-Yuga: The lotus-like feet of Bhagwan Adinatha.

Le Sens
O! L’illuminé! ’illuminer des humbles couronnes perle des dieux dévoués, le destructeur de l’assemblage de dieux dévoués, le destructeur de l’assemblage de l’obscurité mauvaise, le Dieu des personnes tombantes dans la mer, moi, (Āchārya Manatunga), je m’incline devant le Dieu Ādinātha. Je vais commencer l’adoration du Lord Ādinātha.

Sarvopadrava - Vinashaka Yantra -1-
(le diagramme mystique)
Om hrīm arham namo Jinānam

Riddhi (le pouvoir surnaturel)
Om hrīm arham namo arihantānam namo Jinanāma hrām hrim hrūm hraum hrah ā sā ā si ā u sā apratichakra fat vichkrāya jhraum jhraum namah swāhā

Mantra (le vers mystique)
Om hrām hrīm hrūm shrīm klīm blūm kraum Om hrīm namah swāhā

La méthode
S’habillant en blanc, assis sur un siège blanc, le visage à l’est, il faut réciter le chant, des syllabes du Riddhi et du mantra 108 fois par jour, complétant 1 lac en tous.

Le profit
Le diagramme mystique est écrit en saffron du Gâtinais sur la feuille de bouleau, encensé de parfum. Quand on le guarde près de lui, toutes les menaces se détruisent et le bonheur s’approche. On gagne assez d’argent. Ce charme est bien effectif.

`L’histoire Première - 1 -
C’est une histoire du moyen âge. Il y avait de petites républiques dans le pays. Un voleur qui s’appelait sudas était si adroit à son métier que l’était si adroit à son métier que l’état ne pouvait pas l’attraper malgré beaucoup d’efforts. Mais enfain un jour on l’a attrapé et on l’avait présenté devant le roi, qui était très heureux. Le roi demandait le voleur, « Vous avez volé beaucoup de fois, n’est-ce pas ? Dis-moi où avez-vous caché cet argent ? Le voleur était bien adroit en mantra aussi. Il répondait tout de suite, chez Hemadatta, le marchand ».

Le Roi et le marchand étaient très chockés. Le marchand protestait quand même et disait, « Moi, je n’ai jamais rencontré ce voleur. Moi, je suis Jaina et le jainas détestent les 5 pêches et 4 malins. Je n’ai aucune relation a lui. Le voleur, lui, est le mantra. » Notant l’effet du parole du marchand sur le roi, le voleur changeait son rôle. En pleurant, il disait au marchand, « Oh, le marchand, vous n’avez pas peur de religion. Si vous voulez, vous pouvez mantra. Mais pourquoi me mettez-vous dans une situation in favorable ? Je vous ai confié tout de l’argent comme vous m’avez commandé. Vous avez oublié out ça maintenant ? Est-ce que c’est la récompense ? Pourquoi me faites-vous du mal ? Par ça ma famille va mourir. »

Croyant que le voleur disait la vérité, le roi commandait ses soldats de jeter le marchand au puit dans la forêt dense. Il croyait c’est le marchand qui était le vrai chef de voleurs. Alors, on lui jetait au puit les mains et les jambes liées. Là, le marchand commençait faire de la méditation. Bientôt il y avait de la lumière et le Lord Adinatha se présentait devant le marchand qui rappelait tout le temps la première strophe de Bhaktamar et les syllabes du Riddhi et du mantra. Quand il ouvrait ses yeux, il se trouvait assis sur un siège d’or. Il demandait la Déesse Lakshmi où il était. La Déesse répondait, « Moi, je suis Vijaya, la chef de l’administration. Je suis obligé de venir ici en réponse du mantra. »

La Déesse disparaissait. Bientôt les soldats qui gardaient le marchand voyaient une grande surprise dans le puit et ils dans le puit et ils dépêchaient informer le roi de cette miracle. Le roi réalisait que le marchand n’était pas le voleur. Tout de suite il amenait le marchand poliment à sa cour royale et il lui demandait son pardon. Plus tard, influencé par la dévotion de la strophe d’Acharya, Manatunga, le roi et ses peuples se convertissaient à la religion jaina. Ainsi, l’adversité du marchand se transformait à la félicité. Le vrai voleur était bien puni.

« La félicité dans le forêt »


No comments: